Club Français pour la Gouvernance des Systèmes d’information

Les conférences se font en vidéo sous Jisti. Il faut demander au préalable une invitation pour y participer.

 

Plan d'actions 2020-2021

 

  • Mercredi 9 septembre 2020 à 18 h 30 : réunion de réflexion. En visio-conférence sur Jitsi et en présentiel. La productivité des travailleurs de l’information. Dans les années 60, Peter Drucker avait pressenti qu’ils vont jouer un rôle clé dans le processus d’amélioration de la performance. Mais rien n’est acquis. La technologie ne suffit pas à elle seule à garantir les gains attendus. Il est nécessaire de former, d’organiser et de réorganiser. Les gains de productivité sont le résultat des progrès réalisés en matière de management et de définition des rôles et responsabilités. Sont-ils au rendez-vous ? Pourquoi ? Présentation par Christophe Legrenzi.

 

  • Mercredi 30 septembre 2020 à 18 h 30 : réunion de réflexion. En visio-conférence sur Jitsi et en présentiel. Les IoT et les systèmes d’information. La multiplication des Objets connectés et de l’Internet des objets permet la fourniture de nouveaux services aux utilisateurs et la production de masses considérables de données alimentant le Big Data. L’exploitation de ces données va de l’alimentation de datawarehouse aux analyses prédictives et à l’entraînement du machine learning et de l’IA dans des domaines aussi divers que les finances, la santé, l’industrie, .... Quelle stratégie pour intégrer ces nouveaux développements au sein du système d’information ? Quels recours aux nouveaux outils offerts par le Cloud, les réseaux LPWAN et 5G, le Dataviz, les API, etc. ? Présentation par Bernard Laur.

 

  • Mercredi 21 octobre 2020 à 18 h 30 : réunion de réflexion. En visio-conférence sur Jitsi et en présentiel. Covid : plus rien ne sera comme avant ? Le confinement lié à la crise sanitaire va entrainer des changements importants notamment quatre domaines : le télétravail, l’éducation à distance, les distractions et la culture. Nous l’avons vu ils ont directement impacté les systèmes d’information. Au-delà des besoins renforcés de bande passante et de cybersécurité on a observé une nette accélération des processus de transformation numérique. L’explosion des usages de Zoom, Skype, Teams, … est très significative des mutations en cours. Ces bouleversement touchent l’organisation du travail, la conception des systèmes d’information, le suivi, la coordination et le contrôle des opérations, les qualifications et les compétences nécessaires, la manière d’assurer la formation, … Il est probable que la crise de Mars-Mai 2020 fera longtemps sentir ses effets. Présentation par Claude Salzman.
  • Mardi 10 novembre 2020 à 18 h 30 : réunion de réflexion. En visio-conférence sur Jitsi et en présentiel.La blockchain et la gouvernance publique (Europe, Asie et Amérique). La présentation et l'animation sera assurée par Gilbert Reveillon. Il est certain que les technologies de blockchain (chaînes de blocs), y compris les grands livre distribués (distributed ledgers) et les contrats intelligents, sont des innovations majeures qui constituent une tendance lourde qui va permettre à toutes les autres macro-tendances de s’adapter, de converger et de se combiner en toute sécurité.

Ces technologies représentent la prochaine phase du Web - le Web confiance - et transformeront la manière dont les technologies interagissent les unes avec les autres et avec le monde qui les entoure. Combinés ensemble, elles permettront de créer une nouvelle infrastructure Web avec une meilleure cybersecurité, plus automatisée et largement décentralisée, intégrant des modèles économiques qui étaient auparavant impossibles à envisager. Le cœur de cette mutation est constitué par un changement fondamental des anciens systèmes centralisés et à forte intervention humaine au profit de réseaux décentralisés et autonomes réduisant les risques d'erreurs humaines et les biais. 

C’est un processus d’innovation intégré qui concerne aujourd'hui toutes les plus grandes banques mondiales afin de leur éviter une perturbation majeure de leurs chaînes de valeur car elles savent que leur modèle de relation client-fournisseur traditionnel est aujourd'hui dépassé. Depuis des années, des tests sont faits dans le monde entier pour tester les blockchains. La France a décidé de se positionner rapidement sur l'échiquier mondial. Les projets de blockchain et la gestion de communautés avec Crypto-Assets constituent une liste infinie d'utilisation possibles dans tous les secteurs imaginables et dans tous les pays modernes. En dehors de la banque elle concerne l'intelligence artificielle, l'impression 3D, l'apprentissage automatique (machine learning),... Son succès est dû au fait qu'elle a incité les pionniers du secteur à ouvrir et normaliser les silos de données. 

La blockchain va aussi avoir un impact sur l'industrie 4.0, sur l'administration en ligne, sur la santé en ligne, sur les villes intelligentes (y compris la distribution d'énergie), sur la mobilité, sur les transports et la logistique, ainsi que sur des services historiquement intégrés tels que la fintech, l'insurTech, la lawTech et la regTech qui vont se traduire par des vagues de disruptions. 

Comme l'a parfaitement montré une présentation faite lors du CES Las Vegas de 2019 Walmart a profondément réduit ses délais des processus de logistique et de paiement. Aux États-Unis l'entreprise gère plusieurs centaines de milliers de fournisseurs. Grâce à la blockchain les délais sont passés de 7 jours à 2 secondes. 

BC (BlockChain), Crypto-Assets & STO sont de nouveaux défis disruptifs et les opportunités qui nous attendent. Présentation par Gilbert Reveillon et par Jean-Michel Mis, député de la Loire (LREM), co-rapporteur du rapport sur la blockchain et les crypto-actifs.

  • Mercredi 2 décembre 2020 à 18 h 30 : réunion de réflexion. En visio-conférence sur Jitsi et en présentiel. La sécurité devient un enjeu stratégique. Le nombre et la gravité des cyber-attaques ne cessent de croître. On est face à une augmentation significative des risques. Quels sont les enjeux ? A-t-on les moyens d’y répondre et de réduire la recrudescence de ces attaques ? Présentation par Bruno Le Chaux. Texte à revoir.

 Mercredi 16 décembre 2020 à 18 h 30 : réunion de réflexionEn visio-conférence sur Jitsi et en présentiel. Acceptation et efficacité des Technologies numériques. L'acceptation des technologies de l'information est un vieux sujet de la recherche en Système d'information, certains modèles éprouvés ont donné de bons résultats. Mais utiliser n'est pas une fin ; sauf pour les vendeurs de technologie. La vraie question de deuxième niveau est celle de l'amélioration de l'efficacité ou de l'efficience des utilisateurs. Certaines technologies ont-elles des vertus magiques de productivité ? Peut-on anticiper des gains de productivité ? Quels sont les outils d'analyse de cette future productivité ?  Bernard nous présentera différentes approches et nous réfléchirons ensemble à leur application à de nouveaux outils comme l'IA ou la Réalité Virtuelle. Présentation par Bernard Quinio.

  • Mercredi 13 janvier 2021 à 18 h 30 : réunion de réflexion. En visio-conférence sur Jitsi et en présentiel. Jusqu’où la déshumanisation du travail et de la société ? La transformation numérique change la société et les nouveaux usages aspirent à améliorer notre vie quotidienne, notre relation aux autres dans le travail et d’une manière générale notre condition humaine (transhumanisme, homme augmentée). La liste des technologies est longue (5G, IoT, etc.), et ce processus de transformation va très loin, jusqu’à créer nos « jumeaux numériques » afin d’augmenter nos capacités d’exploration, de production, de réflexion et d’action (via le Big Data). De nombreux chercheurs s’interrogent sur les impacts de ces innovations sur notre quotidien, la partie visible la plus récente de cet iceberg étant la loi sur la protection des données en Europe.

Mais la déshumanisation du travail et de la société se traduit par de nouveaux phénomènes disruptifs, comme par exemple les interactions des humains avec les objets connectés, les chatbots, la blockchain et les robots, et tout un ensemble de nouveaux dispositifs nécessitant des garde-fous et un encadrement éclairé non seulement par le juriste, le technicien ou le sociologue, mais par également l’anthropologue, le philosophe, ne serait-ce que sur la question urgente de la place de l’éthique.

C’est une vraie question à placer au cœur de la gouvernance. La place de l’humain n’est donc pas uniquement un sujet substantiel exclusif de la DRH. Il s’agit de déclencher un « questionnement » afin d’explorer ensemble : « jusqu’où la déshumanisation du travail et de la société ? » car l’enjeu est avant tout existential ([1]). Présentation par Gérard Balantzian.

  • Mercredi 3 Février 2021 à à 18 h 30 : réunion de réflexion. En visio-conférence sur Jitsi et en présentiel. La Chine et le numérique. On attache une grande importance aux GAFA mais on voit moins l’importance croissante des acteurs chinois comme Ali-Baba, Tmail, Taobao, JD.com, Baidu, Wechat, Weibo, Tencent, QQ (iQiYi), …Ils se sont d’abord concentrés sur leur marché intérieur mais ce n’est plus le cas actuellement d’acteurs comme Huawei, ZTE, Baidu, Tencent, Alibaba, etc… Ils sont tous très agressifs, en posture de conquête et agissent sous l’ombrelle de la stratégie du gouvernement. C’est la stratégie BRI / OBOR pour Belt & Road Initiative / One Belt One Road (Ce sont les Routes de la Soie). Cette stratégie a des déclinaisons dans de nombreux domaines comme OBOR Scientifique, BRI Technologiques, etc… Selon une étude récente de Deloitte (Août 2019) en matière d’investissement en infrastructure 5G il manque aux USA 130 milliards de dollars pour rattraper l’avance de la Chine. La souveraineté numérique des Etats-Unis vacille sur ses fondamentaux. C’est le cœur de l’affaire Huawei. Mais ne nous réjouissons pas trop tôt. La situation de l’Europe est peut-être moins évidente mais le fossé est tout aussi profond. Peut-on encore prétendre à un leadership de l’Europe dans la gouvernance numérique ? Comment éviter une confrontation stérile, et perdue d’avance, pour assurer au mieux une gouvernance souveraine et pérenne ? Présentation par Gilbert Révillon.
  • Mercredi 24 février 2021 à 18 h 30 : réunion de réflexion. En visio-conférence sur Jitsi et en présentiel. Intégration d’applications mobiles : les mécanismes à l’œuvre en coulisse. Confucius aurait pu dire « Quand le sage désigne la Lune, l’idiot regarde son smartphone ». Ce détournement de citation illustre bien ce que l’on peut parfois ressentir en observant certains usages des applications mobiles. Mais après tout, n’est-ce pas ce qu’on demande aujourd’hui à une « app » : qu’un idiot soit capable de l’utiliser ? Sans se demander ce qui se trame en coulisse pour que ses « likes » de photos de vacances des amis de ses amis soient publiés et visibles par le monde entier en une fraction de seconde. Cette popularisation des applications est un phénomène relativement récent : il y a quelques années encore, on supposait que les utilisateurs savaient vaguement ce qu’ils font sur leurs « logiciels » (on remarquera au passage que le terme a quasiment disparu du vocabulaire courant). Je propose un petit aperçu des différents mécanismes et problématiques d’intégration des applications mobiles : les apps grand-public s’intègrent-elles de la même manière que les applications d’entreprise ? App store ou pas ? Quels sont les différents process d’intégration (temps réel/offline) ? Avec quels outils ? Par quelle magie les données circulent-elles entre le SI en back-office et les mobiles (smartphones, tablettes). Quid de la sécurité des données ? La thématique de la déshumanisation des tâches semble dans l’air du temps : si nous en avons le temps, nous pourrons également débattre de la manière dont l’humain doit être pris en compte spécifiquement afin de garantir le succès d’une solution de mobilité. Présentation par Hugues Mellanger. Texte à revoir
  • Mercredi 17 mars 2021 à 18 h 30 : réunion de réflexion. En visio-conférence sur Jitsi et en présentiel.

Sujet à déterminer

  • Mercredi 7 avril 2021 à 18 h 30 : réunion de réflexion. En visio-conférence sur Jitsi et en présentiel.

Sujet à déterminer

  • Mercredi 28 avril 2021 à 18 h 30 : réunion de réflexion. En visio-conférence sur Jitsi et en présentiel.

Sujet à déterminer

  • Mercredi 19 mai 2021 à 18 h 30 : réunion de réflexion. En visio-conférence sur Jitsi et en présentiel.

Sujet à déterminer

  • Mercredi 2 juin 2021 à 18 h 30 : réunion de réflexion. En visio-conférence sur Jitsi et en présentiel.

Sujet à déterminer

  • Mercredi 23 juin 2021 à 18 h 30 : réunion de réflexion. En visio-conférence sur Jitsi et en présentiel.

Sujet à déterminer

  • Mercredi 8 septembre 2021 à 18 h 30 : réunion de réflexion. En visio-conférence sur Jitsi et en présentiel.

Sujet à déterminer

  • Mercredi 29 septembre 2021 à 18 h 30 : réunion de réflexion. En visio-conférence sur Jitsi et en présentiel.

Sujet à déterminer

  • Mercredi 20 octobre 2021 à 18 h 30 : réunion de réflexion. En visio-conférence sur Jitsi et en présentiel.

Sujet à déterminer

  • Mardi 9 novembre 2021 à 18 h 30 : réunion de réflexion. En visio-conférence sur Jitsi et en présentiel.

Sujet à déterminer

  • Mercredi 1er décembre 2021 à 18 h 30 : réunion de réflexion. En visio-conférence sur Jitsi et en présentiel.

Sujet à déterminer

  • Mercredi 15 décembre 2021 à 18 h 30 : réunion de réflexion. En visio-conférence sur Jitsi et en présentiel.

Sujet à déterminer

 

[1] - Pour en savoir plus : ETHIQUE ET ROBOTS INTELLIGENTS

Haut de Page